Route 25a Fromentine Contre Vent et Marée

 

ENVOYER MOI VOS PHOTOS SUR ramses18@wanadoo.fr

Plage des Dames levée du soleil sur Noirmoutier.
DSC_0654
Des cabines, les nettoyeurs municipaux et personne à 6h00. Départ 7h00 pour Les Sables d’Olonne, sinon Saint Gilles Croix de Vie ou l’île d’Yeu.

DSC_0653

Ne connaissant pas la baie de Bourgneuf je passe par le Nord de Noirmoutier largement pour redescendre côté Ouest de l’île.Tout va bien jusqu’à l’île du Pilier quand je renvoie à terre et constate que le courant n’est pas négligeable. La journée va être longue. Mi journée j’arrive devant le grand Pont de Noirmoutier. J’oublie Les Sables et Saint Gilles. Avec PC-Course décision d’aller à l’île d’Yeu plus proche, cap vers L’Ouest. Rien n’y fait. A voile et à moteur je n’avance que de 0,6 Miles avec 10 % de batterie avec 1,2 noeuds de courant exactement contre. Après bientôt trois mois de navigation, je devrai savoir maintenant que contre vent et marée petit vent n’avancera pas. Me souvenant qu’à droite derrière le pont il y a un joli petit port, je prend cette dernière option et en informe PC-Course. Demi-tour, je file à 4-5 noeuds vers le pont de Noirmoutier que l’on distingue à peine au loin, vent et courant portant. En une heure j’y suis, passe sous le pont, découvre un joli port avec les embarcadères des navettes pour Yeu et pique ensuite à droite pour me poser quelque part. Je m’arime sur un corp mort et affale les voiles.  Un zodiac vient vers moi et me propose de me déposer vers la plage voisine bien abritée. J’accepte et le remercie. C’est le moniteur de kitesurf que j’avais aperçu déjà le matin sur les bancs de sable à peine submergés, lui aussi m’avait bien vu. La coque tribord est à nouveau pleine d’eau. Je conclu qu’avec Stéphane nous avons colmater la nouvelle grosse fuite devant la poutre avant,  mais que les anciennes fuites moindres sont toujours bien là. Daniel, un pêcheur de bar, vient vers moi et me propose de l’aide pour recharger la batterie du Torqeedo qu’il connaît bien, pêchant aussi en eau douce. Il m’emmène chez lui au bord de la plage où je suis, il m’offre une biére, il a une vue magnifique sur la baie. Je vais chercher une chambre pour dormir et je reviens à la plage pour vérifier l’échouage de Ramses18. Il est prêt de 19h30. Daniel rapporte la batterie pleine et son chargeur. Je vais diner et reviens à la plage pour siphonner la coque tribord. Un jeune homme,  Peter, vient vers moi. Il vient d’acheter un Dart18, tout bleu, et me pose plein de questions sur le Dart et sur mon voyage.

DSC_0655

DSC_0657

Je suis intarissable pendant que la coque se syphonne. Il est maintenant passionné par le Dart aprés avoir fait toutes ses classes en catamaran sur les filières traditionnelles des clubs de voiles. On se quitte, je vais dormir.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.