NEWS J0 Voyage vers la mer des Grands

Tout est prêt, le sac de 23 kg maximum (si, si! j’ai tout pesé), le passeport, les vaccins, l’appareil de photo, et les guides du Petit Futé Panama et Tahiti (il n’y a pas de Routard), les lunettes de soleil et la crème solaire (il fait 29 – 30 °C à Panama actuellement) et le sac à dos baroudeur de 8 kg maximum. J’ai bien emmené maillots, combi sèche, harnais et crochet double de sécurité, le couteau suisse et palmes, tuba et masque de plongé et une paire de Crocks et aussi, bien sur mon porte bonheur du Tour de France qui va passer l’Equateur dans le Pacifique. Départ demain de Roissy CDG, via Francfort, pour Panama City et arrivée vendredi à 05h15 local du matin. Je ne parle pas un mot d’espagnol, et ne sais pas encore où dormir le premier soir. Avant hier mardi les catamarans étaient à 800 Miles de Colon / Panama et le vent est portant d’Est 15-20 nœuds.  Olaf, l’ouragan, s’effondre dans le Pacifique Ouest, et Patricia, l’ouragan en cours, remonte maintenant vers le nord vers le Guatemala. Le prochain ouragan, Rick, n’est pas encore arrivé. D’où, quand et avec quelle force arrivera-t-il ? Nul ne sait. Voici les prévisions, des nouvelles de la flotte et le voyage jusqu’à Panama :

La Météo : En Colombie, la météo actuelle.
Windguru Colombie 151021_09-23-53

et le trajet de Patricia coté Panama Pacifique
Hurrican PATRICIA 151021_09-48-08

La Flotte des trois Lagoon 400.
A 13 heure ce mercredi 21, les trois catamarans sont à 500 Miles de Colon, à 160 Miles au Nord de Barranquilla, filant vers l’ouest au 280-290° à 8-10 nœuds. Géant!
Le vent est d’Est bien portant. Le Jeudi 23 les Catamarans filaient encore à 7-8 nœuds vers l’Ouest et commençaient à piquer vers le Sud.
Le vendredi 24 à mi-journée, ils étaient à 80 Mn des cotes du Panama encore loin de Colon.
Screenshot_2015-10-23-07-23-06

L’embarquement est pour bientôt, mais je n’ai pas de nouvelles de Benjamin qui doit me préciser le lieu et l’heure de l’embarquement.

Le voyage en avion.
Jeudi 22 midi, les sacs sont bien pesés, les billets et le passeport bien en poche. Pour l’instant tout va bien. Je suis impatient de partir et d’arriver à Panama.
Un taxi pour Roissy, enregistrement du gros sac à prés de 22kg, embarquement et décollage à 18 heure cap à l’Est pour Francfort.
DSC_0008

DSC_0010

Transit en tapis roulant à l’autre bout de l’aéroport de Francfort, on se demande toujours si les bagages vont bien suivre le transbordement sur le bon avion pour la nouvelle destination. Mon billet ne passe pas au contrôle de police, lumière rouge ! Ah, si je n’ai pas de billet pour sortir de Panama, à l’arrivée là-bas la police ne me laissera pas rentrer au Panama, donc on ne me mettra pas dans l’avion pour y aller. Passage dans le petit bureau de police d’à coté, j’explique par le menu mon projet de voyage, très bien mais il faut des preuves tangibles et pas des histoires de projet de voyage. Heureusement j’avais avec moi dans ma pochette les E-billets électroniques du retour des Marquises de Hiva Oa, via Papeete et Los Angelos. Mais çà ne suffit pas. Comment quittez-vous Panama? C’est quoi cette histoire de bateau? Non ce n’est pas du tourisme, non je ne travaille pas pour l’armateur, je ne fais qu’accompagner, c’est un convoyage quoi! Mais quel armateur? et le planning des étapes? Heureusement, deuxième fois, j’avais dans la pochette une copie des échanges email avec le logo et l’identité de PoeCharter, çà rassure un peu mon interlocuteur. Et les étapes sur papier libre, tout le monde peut en faire un planning sur papier libre comme cela! Je n’ai que cela. Bon attendez, je vais voir le chef me répond-on, j’attend, silence, attente encore puis: c’est bon vous pouvez repasser le contrôle de police, miracle la lumière passe au vert cette fois ci. 21h40 on décolle pour Saint Domingue. Quoi ce n’est pas Panama ? La très charmante hôtesse me répond : ne vous inquiétez pas Monsieur, c’est une escale technique, après vous irez à Panama.
DSC_0018

Bon! Effectivement à 2 heure du matin local, on débarque à St Domingue, en salle de transit (si, il y avait bien des WC) pendant deux heures et on réembarque pour Panama pour un arrivée vers 5 heure local du matin, après 18 heures de voyage.
DSC_0020
Que va-t-on me demander au contrôle de Police avec tout ce que j’ai mis et pas mis sur les fiches d’immigration et de douane? Ben rien, c’est passé tout seul.

Enfin Panama City
Et je me retrouve assis dans un grand hall tout seul avec mes sacs à 6h du matin, avec une question: où dormir? Allumer le smartphone, facile. Mais trouver un réseau qui marche, trouver un spot Wifi gratuit deux heures qui marche avec assez de débit, puis quitter le mode avion et réactiver l’itinérance des données (tout en gardant une protection bien sur), hé bien tout cela çà m’occupe une grande partie de la matinée. J’ai même trouvé un français, un vrai expat, qui m’a bien briffé sur les hôtels et les voyages en taxi.
Bref 4 heures après, j’ai contrôlé la position de la flotte à une bonne centaine miles de Panama Colon, et trouvé un hôtel avec une chambre prête à onze heure du matin. Taxi vers la ville des gratte-ciels.
DSC_0029

Il est 18 heure à Paris, Je n’ai pas sommeil, j’ai une journée devant moi. Un petit snack et je pars en taxi-guide faire le tour de Casco Viejo la vielle ville et ses ruines des années 1500 aux milieux des gratte-ciels poussant plus vite que les champignons.
IMGP9232

IMGP9260

La conduite panaméenne en taxi est un exercice où le klaxon s’use beaucoup plus vite que le clignotant, même pas eut peur. Il fait 32°C et c’est très très humides avec un superbe cumulus qui n’a pas encore craqué.

IMGP9266

Retour à l’hôtel vers 17 heure, minuit à Paris, je m’effondre sur le lit, me réveille à 19h30, dine vite fait à l’hôtel, retourne dans ma chambre, et là : problème, je n’ai plus sommeil. Et bien je blogue, pour votre plus grand plaisir j’espère.

J’en profite donc ce soir, car dans le Pacifique je n’aurai pas de liaison pour bloguer. La question actuelle du soir est: sans nouvelle de Bruce, est-ce que demain je vais à Colon pour embarquer ou non?
A bientôt.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.