Méditerranée 1

Après avoir quitté Daniel sur la plage de Port la Nouvelle, je file vers le Sud au grand largue à 7 noeuds en ce début d’après-midi. Port Bou à la frontière espagnole à 35 Miles est trop loin et le vent doit molir et passer Sud en fin de journée. Effectivement le vent molit et tourne contre. Arrêt donc à Port Barcarés après 15 Miles. Une chambre et un Kébab et dodo! Non, devant le Casa Bianca c’est la fête en musique. Le patron me dit que cela s’arrête à minuit. Je finis tout de même par m’endormir.

DSC_0964

Bon  ! Le lendemain je passe au ship acheter un carte marine de la Méditerranée Ouest pour mieux me situer. Heureusement le Bloc Côtier donne les coordonnées GPS des ports pour plaisanciers. Je rentre directement ces points dans le GPS.

Même météo qu’hier, du Nord tournant au Sud en fin de journée. Descente directe jusqu’à Banyuls. A la capitainerie, 26 euros la nuit, à couple, sans eau ni électricité Oups! En y demandant une « chambre pas loin pas chère » on m’indique le club de plongée en face. J’y vais et demande une possibilité pour dormir cette nuit. On me présente Pascale qui me présente Gérard, ils discutent ensemble dans une langue inconnue puis me proposent un local « fermé ouvert » pour la nuit. J’accepte et remercie. Mon neveu Adrien arrive avec un couple d’amis, Manu et Sophie, pour m’apporter un smartphone en remplacement de la tablette cassée et pour dîner ensemble. Adrien nous conduit à un restaurant de sa connaissance où nous faisons un excellent dîner en discutant de la vie, de la génèse jusqu’aux Thanatonautes. Minuit, on se quitte et je vais me coucher. Tiens! Il y a déjà un occupant qui semble dérangé par mon arrivée. J’essaie de mettre le smartphone en route mais ne trouve plus la carte SIM de la tablette cassée. Où trouver une boutique orange pour obtenir une nouvelle carte ? Je finis tout de même par m’endormir.

Ayant tiré de l’argent au distributeur et donné tout mes billets à Adrien pour le smartphone, je me retrouve sans un sou après avoir vidé ma monnaie pour un petit déjeuner. Et plus de crédit sur ma carte bancaire. Au club on me conseille Orange à Perpignan et on me donne de l’argent pour prendre le car et déjeuner. Je suis très touché et même très ému par ce geste plein de gentillesse et de générosité. Et je pars une heure en car pour Perpignan. Magnifiques paysages du haut des corniches. Orange me refait une carte SIM gracieusement et me débloque les récupérations automatiques. Je retrouve Weather4D sans les Routes et presque tout sauf les éléments récents, le tracking WindLiveTrack et les accés au blog www.ramses18.fr. Retour en car à Banyuls et je pars vers 15 heures au Sud. Je passe le cap Cerbère et vais jusqu’à la Cala de Port Bou au milieu des grandes falaises des Pyrénées qui plongent de plus de cent mètres dans la Méditerranée.

DSC_0006
C’est un peu flou, je n’avais pas enlevé le film protecteur arrière.

Demi tour, Cap Cerbère, puis Cap Bear, objectif Collioure réputé très touristique. Le vent se lève plus fort et contre, j’affale et met le moteur. Collioure trop loin, arrêt à Port Vendres, dîner et trampoline. Je finis tout de même par m’endormir.

Réveil tôt le matin et départ direct vers le Nord. Je vois redéfiler la côte dans l’autre sens. Je suis au prés serré bâbord quasiment tout le long, avec quelques petits contrebords pour rester près de la côte dans un flux de tramontane. Au passage du Cap Leucate le vent forcit subitement. Un clapotis creux et serré se lève rapidement. Je pique au Nord vers la côte presque face au vent avec le moteur où je sais un vent moins fort et un clapot moins fort. Le Dart18 rebondit sur les vagues et parfois reprend de la vitesse quand c’est plat. Une petite heure de Mustang Rodéo puis le clapot se calme. Le vent reste fort 15-20 noeuds. Je longe la côte et arrive enfin à Port la Nouvelle. 78 Miles pour cet aller-retour. Personne sur le 9 ni à l’accueil. J’accoste sur un bout de ponton visiteur en même temps qu’un autre voilier sur le ponton suivant. Je m’approche, on me propose un verre, j’accepte le vin avec Jean-François et Jean-François. On m’invite à dîner avec la famille, papa -maman – un enfant – un bébé, qui amène les pizzas. Puis la famille nous quitte et JF JF me proposent de dormir à bord. D’accord.
DSC_0011
JF & JF partent tôt le matin. Je pars aprés puis les rattrape, photos.
DSC_0020
Arrivée à Séte où débute les fêtes de Saint Louis et les fameuses Joutes Nautiques. Aucun lit disponible dans toute la ville, sauf une à 125 Euro! Refusé. Accueil très sympathique de Corine à la capitainerie. Nuit trampoline et départ tôt au moteur dans la Pétole.

DSC_0025

Arrivée aux Saintes Maries de la mer. Ponton, capitainerie et une chambre toute petite, mais bien suffisante.

DSC_0027

Je finis par m’endormir.

Le lendemain matin règlement à la capitainerie où un anglais est en galère ne retrouvant plus son annexe. Je l’emmène sur Ramses18 jusqu’à son bord.
DSC_0030
Puis hissage (!) des voiles et route au moteur dans la pétole vers Marseille Pointe Rouge.
DSC_0031

J’y arrive au milieu d’une régate et me faufile jusqu’à l’entrée du port.

Plusieurs commentaires sur “Méditerranée 1

  1. Bonjour,

    J’ai fait des photos en mai du bateau alors que j’étais dans le port de Calais. Merci de me laisser une adresse pour que je puisse les envoyer.
    Belle aventure !!!!

  2. Salut Ramses,

    J’ai passé ma soirée à parcourir ton blog et à lire les commentaires. C’est très impressionnant. C’EST Une superbe aventure sportive et humaine…RESPECT..
    Jj’aurai beaucoup aimé te voir lors de ton passage dans le golfe …Denis m’avait prévenu de ton passage mais j’étais en vacances.
    Merci pour ton journal.
    Bon vent
    Bruno

  3. Bravo ton projet zéro carbone à J 0.
    Bof pour la suite avec moteur TOHATSU et corvées d’essence.

  4. Quel plaisir de retrouver mon feuilleton favori qui me tient en halène depuis des mois. Profite bien de cette aventure. Nos petits tours autour de trois bouées vont te paraître bien terne après cette aventure.
    A bientôt

  5. Bonne fête mon Louis!!!
    J’ai lu les dernières péripéties de ton voyage…tu t’éclates bien quand même!!! En tout cas tes rencontres sont assez cools!
    Bon, continue à être prudent et …bonne route!!!
    Un gros gros bisou
    Babeth

  6. Avenue de Wagram…j’attends le 43.. le ciel est plombé et les gens sont tristes..Le soleil méditerranéen parait déja loin…
    Continue à nous faire naviguer par procuration ..et à rêver, Ramses…
    Bon vent mais pas trop quand même…
    Amitiés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.