Route 24b Noirmoutier coup de tabac pour les Dames

 

ENVOYER MOI VOS PHOTOS SUR ramses18@wanadoo.fr.

Debout très tôt, Anne m’accompagne au car pour la gare du Croisic. Je prépare le catamaran et passe à la capitainerie.  Élise rêve de partir pour un tour de France côtier comme moi. La marée baisse et je pars avec un dernier salut à la capitainerie. Je suis le courant et sort du chenal.  Erreur ! Je m’échoue sur un banc de sable.  Catastrophe ! Pied à terre et j’essaie de ressortir le catamaran, en vain. J’appelle la capitainerie sur le 09, rien.

Je prend le catamaran par le tube arrière et tire encore tout ce je peux, ça bouge un peu dans le sable, et encore un peu,  et tant pis pour les tendinites aux coudes.  Enfin je le décolle du sable, je le remet dans le courant vers le chenal,  je suis en sueur dans ma combinaison sèche. Ouf!

deaiffgi
Cap au Sud-Est, bonne allure.
Anne est sur un rocher devant Batz scrutant l’horizon avec des jumelles.  Enfin elle me voit, nous échangeons des pensées émues au téléphone, puis je disparaît au loin. Je passe près du phare de La Banche, rien compris aux rayures blanches et noires. Ce n’est pas une cardinale Est mais Nord, les safrans touchent les algues et quelques pavés, rien de grave, joker, mais pas loin d’une nouvelle galère. La cardinale Est de Banche était beaucoup plus loin sur mon babord. Mal positionné le Waypoint sur le GPS. J’arrive ensuite sur la zone de parking des cargos en attente pour Saint Nazaire, j’en vois huit à l’ancre (tout petit sur la photo).

DSC_0650

Le vent change et tourne à droite très subitement de 30 degrés. En quelques minutes on passe de 5 à 15-20 noeuds. Je tire à droite, amure babord avant que ça monte trop et que le clapot ne se forme, puis renvoie à gauche amure tribord.  J’abat derrière deux gros cargos pour ne pas dériver dessus. D’autres voiliers font de même,  avec une forte gîte. Plus loin j’abat aussi derrière un bateau pilote en attente, et arrive enfin à être un peu abrité du clapot par Noirmoutier.  Le vent se calme et continue sa rotation à droite. J’arrive vers la plage des Dames, pleine de monde et de cabines de bain. Le vent rebascule un grand coup à droite et le vent monte à 10-15 noeuds à l’approche de la plage où il y a un courant traversier à ne pas négliger. La mer est presque haute, je beach sur la gauche de la plage sans problème au milieu des baigneurs. Je maintiens le catamaran une bonne heure attendant le début de la baisse dans l’indifférence des baigneurs,  quelques regards en coin et quelques plus curieux qui viennent bavarder. L’heure de la toilette des enfants, des biberons et du dîner arrive.  Tout le monde disparaît.  J’amarre Ramses18 et vais aussi dîner puis reviens pour passer une autre nuit trampoline sous les étoiles. Toujours quelques jeunes dissertant sur leur quotidien et un peu de musique à l’autre bout de la plage, rien de bien gênant. J’arrive à dormir un peu.

Un commentaire sur “Route 24b Noirmoutier coup de tabac pour les Dames

  1. Et oui, bien suivre le chenal pour rentrer ou sortir du Croisic sans quoi tu as le droit de patienter quelques heures sur les Mabons.
    En plus tu as du sortir à marée descendante pour ne pas avoir le courant, j’imagine que tu as dû peiner un peu pour te sortir de ce mauvais pas. Je regrette de ne pas avoir pu t’accompagner jusqu’au large du Tréhic.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.