Route 09 Cherbourg

Départ de St Vaast la Hougue vers 11h30, vent Nord-Est 3 Beaufort au près dans une mer bien formée. Un voilier m’accompagne, puis un second, vers Cherbourg. Vers Barfleur, c’est un mélange de zone mer plate et de zone grosse lessiveuse montagne russes. Le catamaran passe bien des creux de 2 mètres. Puis cap à l’Ouest, je passe une grosse barre et ça se calme un peu. Les deux voiliers sont toujours pas loin. Après Cap Lévy route sur le 240 avec un très fort courant portant, vent arrière. Je devance les deux voiliers d’un bon mille quand je rentre dans la grande rade vers 16h00, petite rade, j’affalle et prend une place au moteur. Passage à la capitainerie régler le séjour et retour au catamaran. La coque tribord a encore pris l’eau dans toutes ces grosses vagues. Je la vide pour le mieux n’étant pas sur une rampe. Le second voilier, Pierre et Norbert, passe me voir, ils passent la Hague demain, je passerai les voir plus tard. Le premier voilier passe aussi me voir et me présente tous ses respects pour cette navigation mouvementée. Je vais chercher une petite chambre pour bien dormir. Je retourne voir Pierre et Norbert pour préparer la navigation de demain,  PM à 9h32, départ à 10h30,  pour un passage de la Hague vers 12h30 au début du jusant avec vent de Nord-Est,  idéal. Puis apéritif et on se raconte nos vies de plaisanciers jusque vers 9h00.
DSC_0309
Je quitte leur bord et appelle Christophe Taja qui m’accompagne pour mon dîner au Yacht Club.
Christophe organisait les Transmanche (gagnée en 2002) et les Raid du Cotentin, avant de se mettre à la plongée sous marine maintenant. 11h00 je vais dormir.

Plusieurs commentaires sur “Route 09 Cherbourg

  1. On t’attend du côté de Tregung et dans le coins on est pas les seuls Marie Laure et Cedric, Claire et Stephane
    Pas la peine de te souhaiter bon courage, soit prudent .

  2. Salut Louis !
    RESPECT !!
    Ton aventure est bluffante d’un point de vu sportif, mais plus encore les recits de tes étapes et de tes rencontres, on attend avec impatience de lire tes prochain recits
    Je t’embrasse sur ta barbe marine
    Stephane

  3. le Raz Blanchard : ça c’est fait !.. bravo! tu sembles prendre un rythme de vieux baroudeur , imperturbable, déterminé. Bientôt tu vas croiser la route de ton maître Yvan d’ici une petite semaine, ce serait drôle, chouette, beau, de faire une photo , attention à la collision tout de même ce serait top bête 😉

  4. Après les caps blanc nez, gris nez, antifer, le raz blanchard, tu vas bientôt pouvoir prétendre à pisser face au vent ….

  5. Nous étions inquiet pour toi, mais maintenant nous t’envions…J’espère bien que nous serons à Keriboul quand tu feras le tour de l’Ile aux Moines. Que nous puissions t’accompagner en Dart, en Zodiac ou en Kayak. Encore BRAVO. Le chemin est encore long, mais tu as déjà réalisé un bel exploit.
    Chapeau bas l’artiste.

  6. Profite Papilou !!! Profite de la vie 😉 tu sais merveilleusement bien te la rendre belle …
    Un exemple …

  7. Salut Ramses
    Content d’avoir re croisé ta route hier soir.
    Bonne chance dans ton nouveau défi, c’est super !
    J’ai beaucoup pensé à toi aujourd’hui. J’ai trouvé la météo plutôt sympa… Mais j’étais à terre !!!
    Si tu repasses à Cherbourg n’hésite pas…

  8. Bravo Louis, tu as fait une superbe nav, accompagné de tes bateaux suiveurs ; je comprends mieux pourquoi tu as pu sortir du cadre « règlementaire » sans problème.
    On attend avec impatience ton passage du raz blanchard et ton récit qui l’accompagnera sans doute haletant ; après ce sera « rien que du bonheur » (mais « beache » plutôt à marée haute si tu veux ménager ta remorque de mise à l’eau et tes muscles) ……tout ceci avant d' »attaquer » la Bretagne , où tous tes admirateurs te feront la fête à chaque étape, navigant ou pas.

  9. Les galères du début sont oubliées.
    Désormais Ramses cesse de ramer. 😉

  10. Bonjour Louis,
    Bon ben t’es bien parti maintenant ça a l’air de tourner rond tu es revenu dans ce que tu avais plus ou moins prévu pas dans les temps, mais dans le rythme.
    On t’envie de toutes ces rencontres et de ces jours de mer !
    Vivement la retraite !
    En attendant on t’embrasse
    JPB et PAT

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.