Route 04a du Touquet à Hourdel

Samedi ET LA SUITE DU DIMANCHE et les photos . Samedi 30 Mai 10h30 après moultes informations auprès des locaux, je décide de partir. La difficulté est la barre des vagues en sortie de baie que j’avais observée le matin à 7:30 et 9:00. Rémy et les administrateurs m’aident à descendre le catama

Le début de la barre en sortie de chenal se passe bien, mais en allant plus au large les dernières grosses vagues sont déferlantes et limites à mon avis pour le catamaran et pour moi . Puis virement marche arrière et je file au 210 sur une mer formée au clapot court obligeant à toujours regarder la prochaine vague, le corps en vrille et la tête tournée à droite sur ce grand bord tribord. Il est 11:30 et je passe la baie de l’Authie vers 13:30. La VHF annonçait 3-4 Beaufort passant 4-5, OK. 15:25 je passe la bouée ATSO limitant le bord de la baie. Je rentre dans l’entrée de la baie jusqu’à la balise de chenal S1. Tous le plan d’eau est une vraie lessiveuse. Il est 16:30 marée basse, ne pas rentrer dans une baie à marée basse m’a-t-on dit. Je repars vers ATSO, puis descend vers Le Tréport pour passer le temps. Le vent molit, le soleil a percé et s’installe, la mer se calme,  la vie est belle le long des premières falaises. Le Tréport est trop loin, demi-tour, le courant me porte vers la baie. Je retrouve S1, j’emprunte le chenal et me laisse porter par le courant qui remonte les méandres de la Somme. Au passage d’un banc de sable une vingtaine de phoques se prélassent. Les petits plongent à mon approche. Le vent est tombé depuis longtemps et le moteur électrique m’aide bien. Puis il s’arrête, batterie vide. Le Hourdel ne doit pas être loin. Dans un méandre sans fond je descends dans l’eau pour me rapprocher du bord, mais le lit de la Somme est plus profond et je noye mon smartphone et sa batterie, je remonte à bord et pagaye vigoureusement. Enfin les pieds sur les galets. Je hâle le catamaran dans ce goulet. Rencontre avec Maxim qui me dit que le Hourdel est derrière cette barre de galets. On la contourne et nous halons le catamaran sur du sable jusqu’à l’entrée de Hourdel. Il est 20:30 passé. Amarrage et rangements, des petits Lu pour dîner. Je m’endors sur le trampoline, le vent se lève, il fait froid.

DSC_0001

Dimanche matin tôt, je sors de la GV qui me sert de toit, de coupe-vent et de parapluie,  moins bien qu’un spi mais suffisant. Je déambule dans Hourdel, silencieux et sans lumière (Hourdel). Le bar affiche Fermé et le seul hôtel-restaurant est éteint. Un numéro de téléphone, j’appelle, pas de place. Je vais sur la grève, la mer est basse. Je salue deux hommes arrivés en voiture,  l’un d’eux est du SNSM, nous bavardons quelques temps, il me montre les pies de mer et comment on les siffle ,  (la pie de mer est un oiseau). Il me parle aussi d’une mise à l’eau de zodiac du SNSM vers midi et qui pourrait m’emmener sur St Valérie, mais personne est venu. Le ciel est gris très venteux, 18-23 noeuds mesuré.  A l’hotel-restaurant « Le Parc Aux Huîtres » je déjeuner fruits de la Mer (Huîtres et crevettes grises et roses pour le petit déjeuner, et sole meunière pour le déjeuner dîner), excellent. La patronne (je présume) me propose une chambre dans un appartement immense, j’accepte évidemment,  et le petit déjeuner avec ,  et la recharge de la batterie du moteur assuré. Une bonne douche chaude, préparation de la navigation du lundi et bonne nuit les mouettes. Lundi matin tôt, les prévisions météo sont contradictoires. 8-10 noeuds, 2 Beaufort, 5-6 Beaufort forcissant. Je décide de partir objectif Dieppe, sinon Le Tréport.

DSC_0005

Plusieurs commentaires sur “Route 04a du Touquet à Hourdel

  1. Après Dieppe, ce n’est pas le genre de plages qui descendent fort, avec de gros galets qui tournent dans la houle du bord et les vagues qui tirent en arrière ? Attention……

  2. Louis
    In-fine tu aurais du faire le tour de Méditerranée au moins t’aurais eu du soleil, du sable, pas de marées etc…
    Allez courage les beaux jours finiront bien par arriver et la fin des galères itou !
    On est de tout cœur avec toi
    JPB et PAT
    Ps : arrête de jouer avec les phoques !

  3. Amuse toi bien 😉
    Vivement la fin de ce nord qui semble plus hostil qu’agréable .

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.