Route 04 Arrivée à Dieppe, mais comment dire…..

Quel titre donneriez-vous à cet article ? Samedi matin 6 juin, au revoir au Jack’s Bar (un célèbre fan de Jack Daniel’s), passage à la capitainerie régler les nuitées au port, préparation du catamaran et du barreur et passage dans l’éclusée de 12h30 environ, du haut du quai des jeunes appellent « Ramses » et me saluent, je leur répond cordialement de la main, sortie de l’avant port toujours au moteur. Un peu plus loin, je mouille le grapin puis je hisse la GV avec quelques difficultés malgré une patte d’oie sur le mouillage censée maintenir le catamaran boute au vent. Enfin je pars louvoyant face au vent et courant contre. Malgré un 3 Beaufort annoncé Le Tréport reste bien visible deux bonnes heures. Passage devant Criel sur Mer, et ses souvenirs du 12 mai, puis devant la Centrale de Penly vers 17 heure. Briefing PC-Course pour annoncer un retard à 19 heures sur l’heure prévue initialement d’arrivée à Dieppe, arrivée = amarré au ponton. Le Ramses18 version 2015 impressionne toujours les visiteurs et les locaux. Le célèbre Petit Poucet étant petit lui aussi.

DSC_0205

Une photo par deux portugais sur un maxi catamaran. La compagne de Thierry ! (sur un beau voilier voisin) me propose aimablement de m’héberger. Andrew mon voisin direct, de Jersey, m’offre thé ou biére et pomme ou banane et prise électrique pour recharger la batterie moteur (devinez ce que j’ai accepté). Tout va bien et je prépare, après un dîner pizza plus spaghetti, un réveil très matinal pour Dimanche pour le Havre avant les avis de vent frais du lundi au mercredi.

DSC_0204

Mais à y regarder de plus près sur la photo il y a toujours un problème sur la coque tribord. Elle a encore pris l’eau sur cette étape. Resalut les portugais qui m’invitent à leur bord, une biére et histoires de navigation. Ils viennent d’acheter leur catamaran dans le nord de la Hollande et l’emmène au Portugal à la voile. J’évoque Lagos qu’ils connaissent bien habitants à quelques km de là. Pourquoi est-ce que je parle du Mullens ? Yes, the bar where we dance on the table ! Éclats de rire. Ils  m’invitent à dormir à leur bord jusqu’au réveil de 4h30 (partant pour Cherbourg), j’accepte, c’est mieux qu’un trampoline mouillé.

Dieppe le dimanche matin, plein d’activité, et les couleurs de l’aube.

DSC_0211

DSC_0214

Et la seule mise à l’eau autorisée dans le port s’appelle la carpente, très bien, mais il faut passer le pont tournant qui ouvre seulement de -2 à +1 heure de la PM.  Pourquoi tout se complique toujours et toujours.
DSC_0219

Allez! la devise de Marcel: Force et Courage, ou la devise d’Hoedic: Contre Vents et Marées, ou les deux?

Plusieurs commentaires sur “Route 04 Arrivée à Dieppe, mais comment dire…..

  1. Contente que tu aies repris ta route ! Et que de belles rencontres…
    Des pratiquants du Mullens à Lagos fallait trouver, et t’as trouvé les meilleurs, souvenir, souvenirs… Amuses toi bien Ramses !

  2. T’as besoin d’inox et de sika ? Dis moi je te refais un express si besoin 😉 tu tiens le bon bout papa ! C’est du « trouble shooting » par excellence !! A force, ton cata ca va être une F1 …

    Force, ténacité et beauté !!
    T’es le meilleur des Papas

  3. Salut Louis
    Moi je fais confiance à FCB pour tes entrées d’eau (ben comme ça rentre ça fuite pas non?). Si le fonds sont sains ça ne peut venir que de 3 sources les rivets du rail de trampoline, les trappes et enfin les aiguillots. Des 3 seul l’aiguillot est en permanence sous l’eau…
    3 vis écrous à desserrer, du silicone des rondelles inox un poil plus larges et ça devrait faire la route.
    A retenir, au delà de la navigation, des galères de mâts, c’est tes rencontres. Finalement tu devrais alléger le bateau des lyophilisés du couchage etc…qu’elle chance tu as.
    Allez courage et ténacité ; les beaux jours arrivent ça va bien finir par payer !
    Pat et JPB

  4. Bravo mon Louis, j’admire ta ténacité !! Bien sûr les petites galères c’est pas drôle mais c’est aussi ça qui fait l’intérêt de la démarche…dominer les éléments et les emmerdes!!! Et puis te connaissant, tu dois séduire tout le monde sur ton passage, c’est quand même aussi une magnifique aventure humaine, tous ces gens rencontrés et d’horizons différents ne peuvent que t’enrichir…Je suis sûr que tu y prends autant de plaisir que ta navigation solitaire!!
    Je n’ai pas fini de te lire, j’ai du retard sur les jours précédents…
    Bises. Babeth

  5. C’est quand même bien sympa toutes ces rencontres pendant ton périple. Et puis à chaque fois il y a de quoi manger et boire.
    Rhaaa… ces marins ! 😉

  6. Hola cousin! Je viens de passer une heure à lire ton blog et te suivre sur Ramses18. Tu me fais rêver… Déjà quand j’étais petit j’allucinais avec les brochets que tu pêchais à l’ètang de Montquin… alors maintenant comme navigateur à la barbe blanche… Mon cousin aventurier!
    Merci de partager cette belle aventure à travers ton blog. Pour ma part je n’hesiterais pas à publier les photos des assiettes de fruits de mer et autres victuailles qui parsement tes notes et qui me font rêver aussi… histoire de nous faire baver jusqu’au bout…
    Bon vent à toi!
    Je t’embrasse fort et t’envois un peu de soleil de Javea.
    Besos de España!
    A la prochaine!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.