Route 04 Galère du 12 Mai suite

Jeudi 14 Mai, retour  à Criel en voiture avec la remorque. Je passe à la caserne des pompiers de Criel pour récupérer tout le matériel soigneusement rangé le mardi, encore plein de sable. Puis 14 heure retour à la plage pour retrouver au pied de la falaise le catamaran encore plein de sable et de galets.

DSC_0060

DSC_0061

Je range le mat et le chariot de plage, et je démonte complètement le plan arrière. Et impossible de bouger les coques de la poutre arrière. Je demande de l’aide à deux pécheurs qui partaient relever leurs casiers. Il reviendront après la relève. Ciel gris depuis le matin, petit crachin devient très gros grain, toujours vent d’Ouest, je m’abrite dans la voiture. Les deux pécheurs reviennent, et les essais de démontage à la main sont vains. On convient d’attacher une coque à un poteau et l’autre à la boule de ma voiture et de tirer lentement. La coque tribord sort suffisamment de la poutre arrière pour que l’on puisse la désassembler ainsi que la poutre avant. Un gros tas de galet est sorti de la coque bâbord. Reste la poutre arrière et la coque bâbord. Rien n’y fait, le rinçage à l’eau pour enlever le sable, les secousses sur la poutre, rien n’y fait. Les pécheurs sont parti à leur rendez-vous. 18 heure, tout seul, je décide de monter la coque et la poutre d’un seul bloc sur la remorque. La pluie a cessé.

DSC_0075

Je retourne à mon club, la BNO près de Paris, déposer la remorque et rentre me coucher.

Vendredi 15 mai. Journée de repos et de réflexion. Coté repos, la récupération des fatigues est difficile. Je devrai mieux gérer dépenses physiques et vrai récupération. Les nuits sur le trampoline permettent de dormir si le vent est calme mais pas de vraiment récupérer les fatigues de la veille, en tout cas pendant ce début mai pas si chaud que cela. Coté réflexion, liste des travaux à faire, racheter les pièces qui ont disparues sur la plage, engager le dossier assurance, retrouver deux coques rapidement et remettre à niveau le catamaran.

Samedi 16 mai, travaux à la BNO avec quelqu’un du club, Frédéric, pour extraire la poutre arrière restée comme soudée sur la coque. Rinçage, fine lame de scie pour enlever les grains de sables, martellement sur le profilé d’alu, WD40, rien n’y fait. Essais, comme sur la plage de Criel, de tirer avec la voiture.

DSC_0076

La corde casse trois fois et rien n’a bougé. Nouveau martellement et là, un soupçon d’espoir, çà a bougé un tout petit peu semble-t-il. Fréderic recommence et çà bouge encore un tout petit peu. Puis avec une grosse masse on gagne mm par mm et on extrait la poutre. 17 heure, c’est fini, la poutre est toutes rayée et piquetée. Reste un gros galet qui était resté coincé dans la coque, et un tas de sable.

DSC_0077

Remontage sur la remorque, prête à partir très tôt dimanche matin vers Angoulême. Puis je vais chercher au CVB deux coques que Nicolas, un ami Dartiste, m’a proposées et retour à la BNO lundi pour commencer tous les travaux de remise à niveau du cata, plus quelques petites améliorations que ces premières navigations m’ont fait voir.

Plusieurs commentaires sur “Route 04 Galère du 12 Mai suite

  1. Les galères vont toujours de paire avec les aventures mémorables. Garde le moral et sois patient.
    Ma théorie c’est qu’il faut toujours avoir un pantalon avec une poche solide et une autre trouée. Les bons moments on les range dans la bonne poche et les autres… ben… la poche trouée se chargera de les laisser en chemin.

  2. Bon courage papa !!
    Remonte tout cela solidement , et reprend ton envol 😉
    Oubli pas ta CB , quelques nuits à l’hôtel te feront le plus grand bien !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.